Publications

L’artification du culinaire
Sociétés & Représentations n°34

S&R_Artification_du_culinaire

Sociétés & Représentations n°34
coordonnée par Evelyn Cohen et Julie Csergo

 

Comme forme de production culturelle et symbolique, la cuisine a pu être revendiquée, au cours de son his- toire, comme une « science » et comme un « art », au même titre que les arts consacrés que sont la peinture ou la musique, développant une esthétique visuelle et une harmonie des saveurs. Elle est devenue objet de pensée savante, de discours théoriques, de jugements critiques. Passant du statut de « domestique » au statut d’« artiste », qui signe des recettes et des livres, le cuisinier a progressive- ment accédé au statut de créateur d’un acte artistique éphémère qui fait excep- tion, jusqu’à devenir une « star ».

Présentation, Évelyne Cohen et Julia Csergo

L’art culinaire ou l’insaisissable beau- té d’un art qui se dérobe. Quelques ja- lons, XVIIIe-XXIe siècle, Julia Csergo

La première artification du culinaire à la fin du Moyen Âge, Mireille Vincent Cassy

Yeux ouverts et bouche affamée : le paradigme culinaire de l’art moderne (1850-1880), Frédérique Desbuissons

L’artification du culinaire par les expo- sitions (1851-1939), Denis Saillard

L’esthétique et l’esthétique. La figura- tion de la saveur comme artification du culinaire, Jean-Jacques Boutaud

Colors of caviar : le restaurant étoilé comme espace de représentation artis- tique, Jean-Philippe Dupuy

Art et magie de la cuisine : la cuisine du grand Véfour à la télévision ?, Évelyne Cohen

Cuisine potentielle en puissance : l’Ou- cuipo, Benedict Beaugé

Les douceurs du Japon, évocations éphémères de la « beauté japonaise » (Nihon no bi), Sylvie Guichard- Anguis

Postface. Pour une enquête pluridisciplinaire sur l’histoire de la légitimation artistique, Pascal Ory