Post-docs

Malick NDIAYE

Mémoires de l’objet dans l’espace muséal : patrimoines de l’esclavage et création artistique contemporaine

NDIAYE_projet_postdoc-4

Le projet qui suit prolonge les analyses réalisées durant la thèse de doctorat (2011) intitulée Arts Contemporains Africains et Enjeux du Débat Critique Postcolonial : Cartographies Artistiques et Discursives entre Paris et Dakar (1966-2006). La perspective globalisante de cette étude résultait du travail effectué pendant 12 mois au sein du programme Art et Mondialisation de l’Institut National d’Histoire de l’Art. J’avais pour mission la mise en œuvre d’une bibliographie pluridisciplinaire sur les arts contemporains africains et la conception d’un panorama des pratiques créatives dans ce domaine. Les recherches avaient conduit à un examen des contextes de création et à une analyse détaillée de la mémoire et du statut de l’objet culturel des contextes « périphériques » dans l’art global. Ma formation actuelle en tant que conservateur du patrimoine au sein de la Promotion Germaine Tillon (2011-2012) de l’Institut National du Patrimoine a enrichi cette connaissance théorique en la confrontant à la réalité pratique sous l’angle des patrimoines. Ces expériences complémentaires ont fortement nourri la mission de coordination de l’Inventaire muséographique des patrimoines de la traite négrière et de l’esclavage, accomplie cette année, pour le Département du Pilotage de la Recherche et de la Politique Scientifique de la Direction Générale des Patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication. Au titre de cette fonction, une collaboration a été nouée particulièrement avec le musée du Quai Branly dans le cadre d’une étude des collections réalisée à partir de la base TMS du musée.

Les patrimoines de la traite et de l’esclavage sont au carrefour de plusieurs enjeux qui relèvent du politique, du socioculturel et de l’imaginaire. Le malaise qu’ils posent à l’état-nation interpelle « les nouvelles frontières de la société française », il se traduit par la complexité de leur prise en charge dans les politiques publiques depuis les années 1980 et aujourd’hui, dans les stratégies de valorisation et de redéfinition muséographiques. Entre mémoire et histoire, communauté et état, transmission des patrimoines et processus créatifs contemporains, les problématiques qu’ils soulèvent rejoignent les préoccupations du CRAL (Unité Mixte de Recherche CNRS-EHESS) dans le cadre duquel s’inscrit ce projet. Létude historique des objets et des nouvelles formes de création artistique s’appréhende dans la diversité de leur ancrage culturel, historique et social. L’interaction entre patrimoines de l’esclavage dans les musées de France et création artistique sera intégrée dans un contexte international de circulation des idées et d’évolution de l’imagerie patrimoniale.

Laboratoires d’accueil: CRAL / INHA / INP

 

NDIAYE_projet_postdoc-2

NDIAYE_projet_postdoc-8      NDIAYE_projet_postdoc-9

NDIAYE_projet_postdoc

NDIAYE_projet_postdoc-5

Séance du séminaire postdoctoral commun animée par Malick Ndiaye