Post-docs

Nathan RERA

Les chantiers de la mémoire :<br>quelles archives (audio)visuelles pour le Rwanda ?

Ce projet a pour but d’amorcer une réflexion sur la question des processus de collecte, de conservation et de valorisation des archives (audio)visuelles du Rwanda. L’Occident reste, vingt ans après le génocide dont fut victime la minorité tutsi, détenteur d’une grande partie du patrimoine visuel rwandais. Le centre IRIBA, conçu par Assumpta Mugiraneza et la réalisatrice franco-américaine Anne Aghion, aura vocation à regrouper ce patrimoine disséminé afin de le mettre à la disposition des Rwandais, tout en s’attachant à sauvegarder le patrimoine culturel rwandais en péril. Par-delà cette initiative ambitieuse mais soumise à de nombreuses impasses, il s’agira d’analyser le rapport que les Rwandais entretiennent avec leur propre patrimoine visuel, l’implication d’acteurs occidentaux dans sa construction et sa valorisation ainsi que les enjeux politiques, économiques, culturels et mémoriels qui en découlent.

Laboratoires d’accueil: HiCSA / INHA

 

Rera_02   Rera_01

Rera_05

01. Photographie des victimes du génocide au mémorial de Gisozi, Kigali. © N. Réra.
02. Vêtements des victimes à l’église de Nyamata, Rwanda. © N. Réra
03. Le mur des noms du mémorial de Gisozi, Kigali. © N. Réra
04. Mémorial de Gisozi, Kigali. © N. Réra