Micro-projets

Un système d’information pour la conservation-restauration d’un patrimoine en danger :
les églises rupestres éthiopiennes.

Plateforme 3 : Transmission, diffusion, réception

Ce projet de recherche constitue une partie d’un vaste projet dont l’objectif est de construire des méthodes numériques pour étudier l’architecture et les phénomènes de dégradation de site rupestres décorés de peintures en Ethiopie. La visée de ce micro-projet est de finaliser le relevé des dégradations observées sur un des sites ainsi que l’acquisition des données nécessaires à sa reconstruction en 3D. En second lieu il s’agit d’associer les données de dégradations au modèle 3D au sein d’un système d’information destiné aux chercheurs, historiens et restaurateurs afin de partager des connaissances sur ce patrimoine, de le valoriser et d’en préparer de futurs campagnes de restauration.

Responsable scientifique :
François Guéna, ENSAPLV, professeur à l’ENSAPLV, directeur du laboratoire MAP-MAACC UMR 3495 CNRS/MCC

Partenaires Labex CAP (personnes et institutions) :
Sigrid Mirabaud, Ingénieur de recherche, responsable du laboratoire de l’INP,
Claire Bosc-Tiessé, chargée de recherche CNRS (Institut des Mondes Africains), conseillère scientifique à l’INHA

Autres partenaires :
CFEE (Centre Français d’Etudes Ethiopiennes, MEAE-CNRS, UMIFRE 23), ARCCH (Authority for Research and Conservation of the Cultural Heritage, Ministère de la Culture éthiopien), TCB (Tigray Cultural Bureau)