Micro-projets

En marge des grands musées : collections d’antiques et de moulages

Résumé

Le projet que nous proposons sur l’histoire des collections de moulages et d’antiques vise à appréhender les éléments qui constituent le patrimoine artistique du XIXe siècle et peuvent intéresser à cet égard d’autres partenaires du labex CAP.
Les collections de sculptures antiques et de moulages sont un élément important et aujourd’hui sous-estimé sinon négligé de l’héritage culturel et du patrimoine artistique de l’Europe. Les moulages ne permettent pas seulement l’analyse de sculptures antiques en trois dimensions, mais documentent aussi – souvent comme les seuls documents conservés – l’histoire de la restauration de sculptures antiques ainsi que l’histoire du goût européen et des musées et collections modernes. Ils forment alors un lien unique entre l’antiquité et l’époque moderne. La constitution des collections d’antiques au XIXe siècle se présente dans un contexte analogue. Le projet proposé envisage d’appréhender ces multiples aspects en sélectionnant quelques cas particuliers. Par exemple, pour les moulages, la collection déposée à Versailles, qui conserve encore le moulage de l’Hercule Farnèse commandé par Louis XIV, la collection de moulages de Genève constituée à partir du troisième quart du XVIIIe siècle ou la collection de moulages de l’Université de Montpellier qui peuvent servir de cas d’école pour d’autres collections similaires, en France et ailleurs en Europe. Pour les collections d’antiques, la collection du comte Tyskiewicz sera privilégiée, car elle met en contexte les sculptures antiques avec vases et tableaux ; l’accès à la documentation sera facilité grâce à une coopération avec le Musée du Petit Palais (Paulette Hornby) et avec l’auteur de la monographie qui fait autorité (Aldona Snitkuvienė) ; cet ouvrage pourra être traduit pour servir de base au développement des études.

Se servant des collections citées comme cas d’école, ce projet permettra de définir les méthodologies qui permettront d’appliquer les connaissances à d’autres collections. Des travaux de post-doctorat pourront aisément s’inscrire dans les problématiques de la copie et duplication et du collectionnisme.

Partenaires extérieurs au Labex CAP : musée du Petit Palais (éléments de la collection Tyskiewicz), collections de moulages (Louvre à Versailles, Ecole des beaux-arts à Paris, Universités de Montpellier, Strasbourg et Genève etc.) (sous réserve)

Membres de l’équipe : Lorenz Baumer, François Queyrel (EA 4115), Agnès Callu (Ecole nationale des chartes et EA 112), Philippe Sénéchal et Martine Denoyelle (accord demandé).