Micro-projets

Comprendre le XXe siècle des musées

Privilégiant des grilles de lecture empruntées, de façon combinée à l’anthropologie historique, à l’histoire culturelle et à la sociologie des organisations, ce programme pose sur la table l’objet historique « musée » au XXe siècle s’interrogeant, de fait, en longue durée sur l’impact sociologique des événements, les rapports entre Culture et appareil(s) d’État à travers les choix gouvernant les mutations institutionnelles, les populations, en masses et au singulier, les facteurs politiques et sociaux influant sur les modèles d’habitus, les strates comportementales plaçant les conditions de production, de médiation ou de réception, l’approche par les formes faisant saisir les imaginaires collectifs, les idéologies esthétiques ou les phénomènes d’acculturation, de circulation et de transferts d’idées.

Ce faisant, adossés à une masse critique traditionnelle enrichie de récits d’expérience issus de l’histoire orale, avançant une analyse tout à la fois stratégique, identitaire et culturelle, nouée autour de la théorie des conventions, singularisant les réseaux et les modes de traduction, ce programme réfléchit à la fonction sociale et au capital symbolique du musée dans la société culturelle et dans la sensibilité culturelle.

Aussi bien, du côté de l’abscisse, de la société donc, sur un schéma binaire, il questionne, singulièrement quatre axes : le musée et le politique, le musée et l’économie, le musée et la société (du-dedans et au dehors) enfin, une sociologie du travail au musée.

Du côté de l’ordonnée, se rapprochant des emotionnal studies, il examine la place du musée non seulement dans les imaginaires sociaux, segmentés par le facteur générationnel, mais aussi à l’échelle du ressenti personnel des individus.


Objectifs
(en accord avec le projet scientifique du Labex)
Séminaire triennal 2010/20112012/2013  2013/2014


Manifestations et productions envisagées
Un ouvrage rassemblant la trentaine de communications présentées pendant le séminaire (publication en 2014)

Partenaire extérieur au Labex CAP : IHTP (CNRS)