Micro-projets

Art Déco. Une modernité à rebours ?

Résumé

La Cité de l’Architecture et du Patrimoine, qui présentera du 15 octobre 2013 au 17 février 2014 une vaste exposition consacrée à l’Art Déco, et l’INHA ont décidé de se rapprocher pour organiser un séminaire de recherche sur les enjeux d’une relecture de cette période. Il s’agit d’approfondir les questions –notamment historiographiques – qu’implique aujourd’hui une présentation de ce mouvement et des œuvres qui s’y rattachent.

L’ « Art Déco », qui recouvre un ensemble de productions témoignant à la fois de l’entrée résolue de la tradition classique française dans le XXe siècle et d’une tentative de cette même tradition de se succéder à elle-même, en dépit des coups de boutoir dont elle fit alors l’objet, mérite d’être rediscuté. Quelle définition et quelle extension convient-il de lui donner ? Forgée à partir d’une hybridation de styles et de références issues de la période néoclassique et d’une esthétique industrielle ; conçue comme la continuation d’un supposé « génie français » et reconstruite à postériori comme une « autre modernité », dans une perspective de légitimation de démarches artistiques réfractaires au moderne, cette notion apparue dans les années 20, mais largement reformulée depuis par l’historiographie – en particulier dans les années 70-80 – en liaison étroite avec les développements du postmodernisme international, se prête tout particulièrement à une réflexion sur l’usage de l’histoire de l’art, de l’histoire de l’architecture et du patrimoine dans la création contemporaine.

Cette thématique transversale se déclinera en quatre demi-journées :

-  « Art Déco : le moderne des postmodernes » sera consacré à la réinvention de l’Art Déco dans les années 70-80. Elle réunira des acteurs de cette période et de jeunes historiens qui l’aborderont d’un point de vue rétrospectif.

-  « Les modernes contre l’Art Déco » reviendra sur la critique adressée à l’Art Déco par les avant-gardes, notamment à partir de la publication par Le Corbusier de L’Art décoratif aujourd’hui (1925)

-  « L’ornement et le décor » posera la question du statut de l’ornement et du décor, dans un style qui en réduit l’importance tout en lui accordant une place centrale dans sa définition et ce au regard de mouvements contemporains qui s’affirment par son rejet.

-  « Les politiques d’un style » s’intéressera à la dialectique entre un style national qui se conçoit comme l’héritier de l’universalisme classique et ses expressions internationales, coloniales, ou régionales.

Objectifs

Les objectifs scientifiques sont de contribuer à une histoire de l’histoire de l’art et de l’architecture au service de la création contemporaine, en interrogeant les controverses artistiques qui, autour de l’Art Déco, se sont accompagnées d’engagements historiographiques.

L’objectif institutionnel et d’organiser un débat scientifique ouvert, en marge d’une grande manifestation culturelle, qui permettra de tirer parti de cette présentation publique pour reformuler les perspectives de recherche que recèle aujourd’hui ce domaine. 

 

Membres de l’équipe : Antonella TUFANO (ENSAPLV), Philippe SENECHAL (INHA), Odile NOUVEL, Laurence DE FINANCE (CAPA), Emmanuel BREON (CAPA), Léa Catherine SZACKA (labex CAP / ENSAPLV), Tim BENTON (Open University)

 

Séminaire  « Art Déco. Une modernité à rebours ? » 2013-2014