Événements

Collectifs vidéo et expériences militantes (France, 1968-1981)

Séance du Séminaire postdoctoral commun du Labex CAP 2012-2013
La Construction des patrimoines en questions – contexte, acteurs, processus

Cette séance est également la séance inaugurale du séminaire Vidéo des premiers temps 1 soutenu par le Labex CAP

Lundi 22 octobre 2012 de 18h à 20h
Lieu : INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, Salle Jullian

Enregistrement audio

Vidéo de l’introduction du séminaire par Hélène Fleckinger et Alain Carou

Le séminaire de recherche « Vidéo des premiers temps » se propose d’explorer un domaine qui reste à ce jour peu étudié. Dès lors qu’elle est devenue « légère », il y a plus de quarante ans, la technique vidéo a donné lieu à des appropriations diverses, à des usages sociaux et créatifs qu’il convient certainement de ne pas dissocier d’emblée (d’un côté la vidéo militante, de l’autre l’art vidéo) tant ils revêtirent les uns et les autres un caractère expérimental. De même que l’étude du « cinéma des premiers temps » a transformé son objet dès lors qu’elle a cessé de le juger à l’aune de ce qui allait suivre pour s’attacher à le comprendre (voire qu’elle en a fait une force de proposition pour notre temps), nous voudrions tenter d’appréhender les débuts de la vidéo d’une manière compréhensive, en donnant à entendre la voix des acteurs/trices de son histoire et en nous appuyant sur les documents écrits, nombreux mais mal recensés, afin de nous permettre de revisiter les chronologies, de saisir des trajectoires, de mettre en lumière des dispositifs.

Cette première année s’intéressera aux pratiques militantes de la vidéo et aux collectifs qui les ont inaugurées. L’arrivée en France des premiers magnétoscopes portables coïncide en effet avec mai 1968 et l’invention d’une pratique de « vidéo guérilla », qui érige ce nouveau médium en instrument de libre expression et de contre-information sur les luttes ouvrières, internationalistes, anti-nucléaires ou féministes.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Anne-Marie Duguet, professeure émérite à l’Université Paris 1, spécialiste des médias, de la vidéo et de l’art actuel. Auteure de l’ouvrage pionnier Vidéo la mémoire au poing (1981), elle est aussi directrice de la collection « Anarchive » et commissaire d’expositions.
Cette séance inaugurale, commune avec le séminaire des post-doctorant/es du Labex CAP, sera l’occasion de présenter le séminaire du groupe de recherches « Vidéo des premiers temps », de proposer un état des lieux de la recherche et des sources disponibles et de définir ses enjeux historiographiques.

Cette séance est la première d’un séminaire annuel qui aura lieu le lundi de 17h30 à 20h à la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu (5 rue Vivienne – 75002 Paris), salle des commissions. Métro : Bourse, Pyramides ou Palais-Royal.

 

Partenaires externe au Labex CAP : Université Paris 8 (EA ESTCA).

Contacts : Alain Carou (BnF, département de l’Audiovisuel) alain.carou(at)bnf.fr et Hélène Fleckinger (Université Paris 8) helene.fleckinger(at)gmail.com