Événements

Temporalité et potentialité dans les œuvres d’arts visuels, de la Renaissance à nos jours

Colloque international

12 et 13 décembre 2013
Lieu : Auditorium de l’INHA, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne 75002 Paris

Jeudi 12 décembre 2013

Temporalité et potentialité : problèmes de méthode
Modérateur : Richard Wrigley, University of Nottingham

9h30. Etienne Jollet, professeur, HiCSA, Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Temporalité et potentialité : pour une approche modale de l’oeuvre d’art

9h45. Katharina Münchberg, Universität Trier (Trèves)
Y a-t-il une potentialité de l’œuvre d’art ?

10h30. Valentina Sapienza, Université Lille III Charles-de-Gaulle
Potentialité et temporalité des ‘peintures invisibles’ : l’exemple des Histoires de la Passion de Leonardo Corona dans l’église de San Zulian à Venise

11h30. Spyros Papapetros, Princeton University
Prearchitectonics:  Modern Architecture and Prehistory

12h15. Guillaume Cassegrain, université Lumière Lyon II
Froisser l’image (Imaginaire d’un geste et d’un motif dans l’art occidental)

Temporalité, spatialité, mémoires urbaines
Modérateur : Pierre Wat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

14h30. Niall Atkinson, University of Chicago
Topographies of Potentiality : Paul III’s transformations of Rome, real and imagined

15h15. Brigitte Sölch, Kunsthistorisches Institut, Florence
Boundaries in motion. Puget and the potential power of supporting sculptures and prisoners in architecture

16h15. Etienne Jollet, HiCSA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Temporalité et potentialité du monument : les projets pour la place Louis XV

17h00. Christine Tauber, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Munich
La potentialité mise en oeuvre sur la table rase révolutionnaire: Armand-Guy Kersaint et les projets pour des monuments public à Paris en 1791/92

17h45. Richard Wrigley, University of Nottingham
Unreliable Witness? The flâneur as mobile spectator in early 19th-century Paris

18h30. Discussion

Vendredi 13 décembre 2013

Temporalité, potentialité, narrativité
Modérateur : Katharina Münchberg

9h30. Susanna Caviglia, University of Chicago
De l’imminent au potentiel. L’« action de repos » dans la peinture d’histoire en France au XVIIIe siècle

10h15. Pierre Wat, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Turner : l’hypothèse de l’histoire

11h15. Guido Reuter, Kunstakademie Düsseldorf
The photographic moment and its alleged lack of transcendency in painting and sculpture at the end of the 19th and the beginning of the 20th century

12h00. Johannes Grave, Universität Bielefeld
Temporalités et pouvoir des images. L’apport de l’esthétique de la réception de l’image

Temporalité et potentialité : les limites de l’œuvre
Modérateur : Johannes Grave

14h30. Emmanuel Pernoud, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Cercles de l’habitude : Vuillard, le square et la place

15h15. Pascal Rousseau, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
La suggestion dans l’art : potentialités de l’œuvre sous induction hypnotique

16h15. Ulrike Stroebele, Universität der Künste, Berlin
L’éphémère dans la sculpture

17h00. Tom Holert, Institute of Studies in Visual Culture, Berlin
Just in Time. Durational Practices and the Demand of Urgency in Contemporary Art

17h45. Discussion