Événements

Inventions et réinventions des arts primitifs

Affiche_colloque_arts-primitifs_web

Colloque international

20 et 21 septembre 2013
Sous la direction scientifique de Philippe Dagen, Maureen Murphy, HiCSA et Anne-Christine Taylor, musée du quai Branly.

À l’occasion de l’exposition Charles Ratton, L’invention des arts « primitifs »

Le colloque international organisé par le musée du quai Branly et l’HiCSA avec le soutien du Labex CAP (programme L’autre de l’art) a pour objectif de faire le point sur les recherches récentes qui précisent et modifient l’histoire de la reconnaissance et de la diffusion des œuvres d’Afrique et d’Océanie de la fin du XIXe siècle au début du XXIe siècle.
Qu’en est-il des altérations que leur font subir les modes de présentation et de compréhension occidentaux ? Comment, à partir de quand, selon quels modes ont-elles circulé ? Quels sont les rôles des marchands, autant dans la connaissance que dans la commercialisation d’objets passés en un siècle du mépris à la plus haute valeur ? Quels sont ceux des artistes, des primitivismes des avant-gardes à la création actuelle ?

VENDREDI 20 SEPTEMBRE 2013

9h30 Mot d’accueil par Stéphane Martin, président du musée du quai Branly.
Introduction par Julien Clément, adjoint au directeur du département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly, et Philippe Dagen, commissaire de l’exposition Charles Ratton : L’invention des arts «primitifs».

LE PRIMITIVISME SOUS LE REGARD DE DIFFÉRENTES DISCIPLINES

10h00 Daniel Fabre, EHESS : Avez-vous vu Catlin ? Le premier débat parisien sur le «primitivisme» (1845-1846)
10h30 Philippe Dagen, HiCSA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : « Du primitivisme aux primitivismes »
11h00 pause
11h15 Carlo Severi, EHESS : Anthropologie du Primitivisme
11h45 Raymond Corbey, Université de Leiden et School of Humanities de l’Université de Tilburg : «Iconoclasme sur la frontière chrétienne»

ÉTUDES DE CAS / BIOGRAPHIES D’OBJETS / AUTEURS

14h30 Nélia Dias, ISCTE-IUL, Lisboa : La préférence pour les «arts primitifs»: une spécificité française ?
15h00 Yaëlle Biro, The Metropolitan Museum of Art, New York : Trajectoires imaginaires des arts africains à l’aube du XXe siècle
15h30 pause
15h45 Markus Schindlbeck, Ethnologisches Museum de Berlin : L’«artification» de l’Océanie
16h15 Marie Mauzé, CNRS : Le primitivisme des surréalistes et l’art de la Côte Nord-Ouest
16h45 Gisèle Krauskopff, LESC (CNRS/Université de Paris Ouest Nanterre La Défense) : Du masque «chamanique» à l’art «primitif himalayen »

SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2013
LA FORMATION DU REGARD ART «PRIMITIF»: LE RÔLE DE LA PHOTOGRAPHIE

10h00 Maureen Murphy, HiCSA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Dans le sillage de «Noire et blanche» (Man Ray, 1926)
10h30 Virginia Lee Webb, historienne de l’art spécialiste des arts premiers et de la photographie
Walker Evans et la Représentation de l’Art africain, 1935
11h00 pause
11h15 Michel Poivert, HiCSA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : La cagoule et le collier: photographie érotique et ethnographie romanesque dans le surréalisme parisien
11h45 Daniel Payot, université de Strasbourg : Images fixes et images mobiles dans «Les statues meurent aussi» d’Alain Resnais : l’art africain entre mort et universalité
12h15 Wendy Grossman, Phillips Collection et université de New York : Primitivisme moderniste et la rhétorique de l’image photographique : le cas de Man Ray et de la collection d’art africain de Kjersmeier
12h45 discussion

LES ARTISTES ET L’ART PRIMITIF

15h00 Hélène Ivanoff, EHESS : Histoire culturelle du primitivisme en France et en Allemagne: le regard créateur des Fauves et de die Brücke sur l’Autre de l’art au début du XXe siècle
15h30 Cécile Bargues, Labex CAP (HiCSA et musée du quai Branly) : Tristan Tzara et les arts dits «primitifs»
16h00 pause
16h15 Table-ronde : des artistes contemporains et leurs collections
avec les artistes Kader Attia, Bertrand Lavier, Pascale M. Tayou, Myriam Mihindou

 

Plaquette_colloque-arts-primitifs