Événements

Chassés-croisés imaginaires dans une rencontre chorégraphique :
les danses WoDaaBe dans des festivals en France

Séance du Séminaire postdoctoral commun du Labex CAP 2012-2013
La Construction des patrimoines en questions – contexte, acteurs, processus

 jeudi 29 novembre, 11h-13h
Lieu : EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Enregistrement audio

Les Peuls WoDaaBe du Niger en viennent à réaliser leurs danses dans différents contextes, notamment au sein de festivals en Europe comme dans un cadre touristique au Niger. Or, ces différentes occasions de danse, parfois séparées dans les analyses, se développent en interaction. Une approche ethnographique de ces circulations chorégraphiques, à partir d’une troupe de WoDaaBe se produisant en France, permet de considérer l’importance des différents intermédiaires possibles, et les croisements d’imaginaires qui opèrent tant au niveau de la programmation que de la mise en scène des spectacles. A travers le regard des programmateurs sur les WoDaaBe, des WoDaaBe sur les « Blancs » et des WoDaaBe sur eux-mêmes via ce détour, il s’agit de voir en quoi les stéréotypes, qui s’avèrent réciproques, participent à la création scénique ainsi que les effets paradoxaux de ce passage pour « la tradition » selon la conception des WoDaaBe.

Intervention de Mahalia Lassibille.

 Mahalia Lassibille est anthropologue, maître de conférences à l’université de Nice Sophia-Antipolis au Département d’Arts dans lequel elle est responsable de la section danse. Elle est également membre du Centre de recherche sur l’analyse et l’interprétation des textes en musique et dans les arts du spectacle (RITM).

Cette intervention se déroule dans le cadre du séminaire du LAHIC, Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture, «  Observer les processus créateurs ».