Annuaire

Nathan Réra

Post-doctorant

Les recherches menées par Nathan Réra portent sur la représentation des génocides et sur l’analyse des rapports entre les arts (peinture, photographie, cinéma). En 2007, il soutient un mémoire de Master 1 sur l’art dans les films de Stanley Kubrick, sous la direction de Pierre Wat. L’année suivante, son Master 2 a pour thème les représentations de la destruction des Juifs d’Europe dans l’art contemporain et le cinéma. Sa thèse de doctorat (codirigée par Pierre Wat et Sylvie Lindeperg), sur les représentations du génocide des Tutsi dans les médias, la photographie et le cinéma, a été publiée aux Presses du réel (Rwanda, entre crise morale et malaise esthétique, 2014). Nathan Réra est également l’auteur de deux ouvrages aux éditions Rouge Profond : Au jardin des délices. Entretiens avec Paul Verhoeven (2010) et De Paris à Drancy ou les possibilités de l’art après Auschwitz (2009). En parallèle de ses travaux universitaires, Nathan Réra cultive une pratique de l’illustration et de la bande dessinée.

Bibliographie :

Ouvrages :

Les Chambres noires de David Fincher, Pertuis, Rouge Profond, coll. « Décors », juin 2014 (à paraître).

avec Christophe Calais, Un destin rwandais, Paris, [Neus], 2014, 190 p.

Rwanda, entre crise morale et malaise esthétique. Les médias, la photographie et le cinéma à l’épreuve du génocide des Tutsi (1994-2014), Dijon, Les Presses du réel, coll. « Œuvres en sociétés », 2014, 641 p.

 

Articles :

« Paysages du désastre, territoires de la mémoire. Photographier la nature au Rwanda », in Études photographiques, 31, rubrique « Séminaire », printemps 2014.

« Entretien extrait de De Paris à Drancy ou les possibilités de l’art après Auschwitz », éditions Rouge Profond, Pertuis, coll. « Débords », 2009, pp. 73-84.