Annuaire

Mette Tjell

Boursière

Doctorante de littérature en contrat de cotutelle sous la direction de Philippe Roussin (EHESS) et Richard Sörman (Université de Göteborg). Dans son projet de thèse, intitulé « Le Manifeste littéraire revisité : explorations fictionnelles du genre dans la littérature contemporaine », elle s’interroge sur l’apparition récente du discours manifestaire dans un régime fictionnel en s’appuyant sur trois romans des écrivains Éric Chevillard, Édouard Glissant et Antoine Volodine. Elle a organisé avec Viviana Birolli la journée d’étude « Le Manifeste artistique : un genre collectif à l’ère de la singularité » au CRAL (5 avril 2012) qui a fait l’objet du numéro « MANIFESTE/S » de la revue Études littéraires (44.3, 2013). Elle dispense des cours de français à l’Université de Göteborg (Suède) où elle est également coordinatrice du programme d’études The International Language Program.

Bibliographie :

MANIFESTE/S, Études Littéraires, vol. 44.3, 2013, Université de Laval, Québec, numéro thématique dirigé par Viviana Birolli et Mette Tjell; publication des actes de la journée d’études « Le Manifeste artistique: un genre collectif à l’ère de la singularité » (EHESS, CRAL, 5 avril 2012).

« Le manifeste sous l’emprise de la fiction : Le Caoutchouc décidément et Le Post-exotisme en dix leçons, leçon onze », Études littéraires, « MANIFESTE/S », vol. 44.3, 2013, pp. 95-109.

« Les âges d’or du manifeste artistique et littéraire en France : étude contrastive à partir de la base de données Manart », Études littéraires, « MANIFESTE/S », vol. 44.3, 2013, pp. 151-163

« Posture d’auteur et médiation de l’œuvre : l’écrivain en porte-parole chez Antoine Volodine », COnTEXTES, « L’ethos en question », no 13, 2013. Texte intégral : http://contextes.revues.org/5826

« Le texte littéraire à la croisée des discours : l’exemple du manifeste dans le roman », Synergies Pays Scandinaves, « Genres, types de textes et activités », no 9, 2014 [à paraître]