Annuaire

Aurélie Condevaux

Post-doctorante

Aurélie Condevauxest A.T.E.R en anthropologie, au département de sociologie de l’Université de Poitiers. Elle a effectué sa thèse de doctorat en anthropologie entre 2007 et 2011 à l’Université d’Aix-Marseille, thèse intitulée « Performances polynésiennes : adaptations locales d’une « formule culturelle-touristique » globale en Nouvelle-Zélande et à Tonga ». Depuis 2012, A. Condevaux travaille sur la patrimonialisation du lakalaka tongien, forme de poésie chantée et dansée, qui a été reconnu comme « chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » par l’UNESCO en 2003 puis inscrit sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel en 2008. Cette étude, qui vise en particulier à saisir les enjeux politiques de cette patrimonialisation, entend contribuer à la compréhension de l’évolution des rapports de pouvoir au sein de la société tongienne, dans une perspective qui inclut les phénomènes migratoires. Cette recherche a bénéficié d’une bourse postdoctorale du labex Création, Arts et Patrimoines/Musée du Quai Branly entre 2012 et 2013.

Bibliographie :

« Les médiations touristiques du lakalaka à Tonga : le « Patrimoine Culturel Immatériel » et la question de l’« authenticité  », Culture et Musée, numéro spécial « Tourisme et médiations des patrimoines », (à paraître, 2014).

« La politique de l’esthétique : patrimonialiser le lakalaka à Tonga», dans Dagen, Philippe (dir.), Cahiers du CAP, Vol.1, « La construction des patrimoines en question », Contextes, acteurs, processus, Publications de la Sorbonne, (à paraître, 2014).

« ‘All the same family’? Constructing and Embodying the « Pacific Peoples » Category in New Zealand », dans Barbour Sally, Misrahi-Barak Judith et Thomas Lacroix (dir.), PoCoPages, Numéro « Diasporas, Cultures of Mobilities, ‘Race‘ », Presses Universitaires de la Méditerranée, Collection Horizons Anglophones, (à paraître, 2015).

«Gender and Power in Tongan tourist performances», Ethnology, 50 (3), p. 223-244. (soumis et publié en 2013).

« Contextualisation of Dances in Tourism : a Tongan Case study », The Journal of the Polynesian Society, 120 (3), 2013, p. 269-291.    

« Touristes, autochtones et fakapale à Tonga. Les difficultés d’une rencontre « authentique » », TÉOROS, vol. 29, n°1, p. 81-89.