Annuaire

Anouk Cohen

Post-doctorante

Ma thèse d’anthropologie a porté sur l’édition marocaine car elle était en pleine transformation. J’ai souhaité comprendre ce que signifie l’émergence d’une nouvelle industrie du livre dans le Maroc actuel à un moment où les champs de l’écrit, de la communication et de la technique sont en train d’être redéfinis. En plus d’être jeune, urbaine et en pleine mutation, l’édition marocaine est aussi bipolaire, partagée entre les secteurs arabophone et francophone. Dans un pays pourtant marqué par le bilinguisme, hérité de son histoire, le livre apparaît donc comme un révélateur d’une certaine dualité voire d’un clivage linguistique. Le comprendre a impliqué de suivre les différentes étapes de production d’ouvrages. Dès lors, mes recherches ont porté leur attention au livre de trois façons complémentaires : en tant que révélateur actif des rapports à la norme qu’impliquent diverses représentations de la langue ; en tant que processus de création ; enfin, comme vecteur de transformations sociales et surtout religieuses. A l’heure de la propagation des nouvelles technologies et du développement des outils numériques au Maroc, la question de la multiplication et de la diversification des copies du Coran est placée au cœur de mes recherches postdoctorales. Plus précisément, elles ont pour but d’analyser les manières dont les changements matériels ayant récemment affecté le livre du Coran vont de pair avec une redéfinition du rapport de la société marocaine au texte coranique, à sa transmission et à l’Islam.

Bibliographie :

« Formating the truth in Morocco », in John Boyer (ed.), EUtROPES: The Paradox of European Empire, Chicago, University of Chicago Press, 2014 (to be published in English)

« Ecrire aujourd’hui à Rabat et à Casablanca : témoigner et « laisser trace » », Année du Maghreb, 2014

« Le Coran et ses multiples formes (Casablanca, Maroc) », Terrain, 2012, n°59, p.70-87, 2012.

« L’écriture de soi, et ses modalités de constitution en archives », Ateliers d’anthropologie, 2012, n° 36,
Article en ligne : http://ateliers.revues.org/9062

« La langue du silence dans le Maroc urbain contemporain », Revue d’Histoire des Religions, 2011, n°3, p. 245-263.